la grossesse et apres
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La stérilisation à visée contraceptive

Aller en bas 
AuteurMessage
ssreajl
Madame Vedette
Madame Vedette
avatar

Féminin
Nombre de messages : 18626
Age : 44
Localisation : CARPENTRAS ( 84 )
Date d'inscription : 15/02/2005

MessageSujet: La stérilisation à visée contraceptive   Sam 15 Sep 2007 - 14:45

A-t-on le droit de se faire opérer ?




Depuis 2001, la loi* autorise toute personne majeure qui en fait la demande à subir une intervention chirurgicale à visée contraceptive (vasectomie pour l’homme ou ligature des trompes pour la femme).
La stérilisation à visée contraceptive ne peut être pratiquée que si la personne intéressée a exprimé une volonté libre, motivée et délibérée après avoir reçue une information claire et complète sur ses conséquences.
Lors de la première consultation médicale, le médecin apporte des informations sur les méthodes contraceptives alternatives, sur les techniques de stérilisation qui existent et remet un dossier d’information à la personne.
L’intervention n’est réalisée qu’après un délai de réflexion de 4 mois après cette première consultation médicale.
Il n’y a pas de condition d’âge, de nombre d’enfants ou de statut marital. En revanche, la stérilisation à visée contraceptive ne peut être pratiquée sur une personne mineure.
Seule la personne concernée par l’intervention a la responsabilité du choix d’une stérilisation et donne son consentement. Le médecin peut refuser de pratiquer l’intervention lui-même mais il doit en informer la personne ou le couple en demande dès la première consultation et doit les diriger vers un praticien qui la fera.

*Loi n°2001-588 du 4 juillet 2001 relative à l’interruption volontaire de grossesse et à la contraception.
Ce qu'il faut savoir :



La stérilisation a visée contraceptive doit être considérée comme définitive : les réparations chirurgicales, le plus souvent, ne rétablissent pas complètement la fécondité, et entraînent parfois des complications (grossesses extra-utérines, en particulier).
La vasectomie (intervention destinée aux hommes) se fait en un quart d’heure sous anesthésie locale. Il faut cependant environ trois mois pour que l’homme n’ait plus de spermatozoïdes actifs. Pendant cette période de « transition », une contraception (préservatifs ou autre) est donc indispensable pour éviter un risque de grossesse.
La « ligature des trompes » (intervention destinée aux femmes) nécessite une hospitalisation de 24 à 48 heures et une anesthésie générale. Elle peut se faire par voie abdominale, par coelioscopie ou par voie vaginale. Elle peut avoir des suites douloureuses (douleurs abdominales).Contrairement à la vasectomie,elle est efficace immédiatement.
Une nouvelle méthode d’intervention chirurgicale féminine, par hystéroscopie (par les voies naturelles), sans anesthésie générale ni hospitalisation, est de plus en plus pratiquée en France. La méthode n’est efficace qu’au bout de 3 mois, pendant cette période une contraception est donc indispensable.
Les ligatures de trompes et les méthodes endoscopiques sont pratiquées par les gynécologues-obstétriciens, qui sont chirurgiens ; les vasectomies sont pratiquées par les urologues. Ces interventions sont réalisées en établissement de santé (public ou privé).

Note importante :



L’efficacité de la stérilisation à visée contraceptive n’est pas garantie à 100% elle est variable en fonction des différentes méthodes.
Avant l’âge de 35 ans, une ligature des trompes par clip ou anneaux est moins efficace qu’une contraception réversible. En effet, il peut y avoir des échecs de ligature des trompes dus à des reperméabilisations spontanées (la circulation des ovocytes dans les trompes redevient possible)
Dans tous les cas, en attendant que vous ayez choisi une méthode, vu un chirurgien et renouvelé votre demande après 4 mois de réflexion, il est important d’utiliser une contraception...
pour en savoir plus
A savoir :



La stérilisation à visée contraceptive n’est pas autorisée pour les personnes mineures d’après la loi de 2004.
La stérilisation à visée contraceptive ne peut être pratiquée sur une personne majeure handicapée mentale placée sous tutelle ou curatelle que lorsqu’il existe une contre-indication absolue aux méthodes réversibles de contraception ou une impossibilité avérée à les mettre en œuvre efficacement.
Le juge des tutelles peut autoriser l’intervention après avoir entendu la personne concernée, ses parents ou son représentant légal, toute personne dont l’audition lui paraît utile et après avoir recueilli l’avis d’un comité d’experts qui apprécie la justification médicale de l’intervention, ses risques et ses conséquences.





source choisirsacontraception

_________________





Grattez mon bidou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La stérilisation à visée contraceptive
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» M482 VISÉ
» Et la stérilisation dans tt ca????
» LA STÉRILISATION DE LA CHIENNE ET DU CHIEN
» La pilule contraceptive
» Quel mode de stérilisation?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
nous, les futures mamans :: Nous les mamans :: notre santé-
Sauter vers: